Voir aussi

26 oct. 2012
Catégorie : tuto-pyBar
Posté par : administrateur
pyBar possède un nouveau fonctionnement du tracé des contraintes normales, directement dans la fenêtre principale, comme un dessin à part entière.
25 oct. 2012
Catégorie : tuto-pyBar
Posté par : administrateur
L'éditeur est une fenêtre séparée qui permet de modifier les paramètres d'une étude.
25 oct. 2012
Catégorie : tuto-pyBar
Posté par : administrateur
Utilisation du gestionnaire des profilés. Cette fenêtre permet de sélectionner un profil dans une vaste librairie existante. Vous pouvez aussi ajouter vos propres profilés ou modifier ceux existants.
25 oct. 2012
Catégorie : tuto-pyBar
Posté par : administrateur

Les courbes et équations peuvent être exportées soit sous la forme d'image, soit vers un tableur.

24 oct. 2012
Catégorie : tuto-pyBar
Posté par : administrateur
pyBar permet le tracé des lignes d'influence sur des barres horizontales, correspondant par exemple à la travée d'un pont à haubans.
 

Tutoriels

25 oct. 2012

Editeur de données


L'éditeur est une fenêtre séparée qui permet de modifier les paramètres d'une étude.
Catégorie : tuto-pyBar
Posté par : administrateur

 

L’éditeur est constitué d’une fenêtre séparée, à partir de laquelle vous allez modifier votre étude ou en commencer une nouvelle.

Remarque prélimilaire: lors de la modification d'une étude, il est judicieux de passer en mode "Ebauche" en cliquant sur le bouton correspondant sur la fenêtre principale. Le mode "Ebauche" est simplement visuel mais ne fait aucun calcul. Pour calculer l'étude, il faut l'enregistrer.

L'éditeur de données s'utilise en complétant les onglets en commençant de la gauche (Unités) et en allant vers la droite (Combinaisons).

Edition des unités

Avant le début d’une nouvelle étude, il est conseillé de régler les unités à partir du premier onglet : “Unités”. Si la ligne “Convertir toutes les données numériques” est cochée, une conversion des valeurs numériques dans la nouvelle unité a lieu.

Le bouton dans le coin haut droit permet de sauvegarder dans le fichier de préférence les unités choisies comme unités par défaut pour les futures nouvelles études.

Edition des noeuds (onglet Noeuds)

Il existe dans pyBar deux types de noeuds : les noeuds simples et les noeuds d'arc. Les noeuds simples correspondent aux extrémités d'une barre alors que les noeuds d'arc sont des noeuds inclus sur une barre ou un arc.

Généralement, c'est le noeud simple qui doit être utilisé.

Noeud simple

  • Le nom du noeud : renommer le noeud si le nom proposé par défaut ne convient pas.
  • Une liste à choix (Facultatif) si on souhaite utiliser des coordonnées relatives à un noeud déjà existant.
    Par défaut (champ vide), nous sommes en coordonnées absolues et les coordonnées sont interprétées par rapport à l’origine du repère (0, 0).
    Si un noeud est choisi dans la liste, les coordonnées du noeud courant deviennent des coordonnées relatives (par rapport au noeud choisi). Le premier noeud ne peut donc pas être relatif.
  • Première coordonnée : x pour les coordonnées cartésiennes ou une longueur en coordonnées polaires si la case à cocher à droite est active.
  • Deuxième coordonnée : y pour les coordonnées cartésiennes ou l’angle en degré pour les coordonnées polaires.
  • Case à cocher pour les coordonnées polaires.

Dès qu’un noeud est complété, ses coordonnées absolues sont affichées à la fin de la ligne, ce qui est pratique pour les coordonnées polaires.

Les noeuds peuvent être supprimés à l’aide du bouton “Supprimer”, après les avoir cochés.

En cas d’erreur lors de l’enregistrement, un message d’erreur est écrit dans le bas de la fenêtre principale.

Edition des barres

Plusieurs types de barre :

  • Les segments
  • Les arcs de cercle
  • Les arcs de parabole
  • Les barres continues

Une fois les noeuds crées, il faut définir les barres en cliquant sur le bouton correspondant au type de barre que l'on souhaite.

Pour un segment:

  • Le nom de la barre ou accepter la valeur par défaut.
  • Choisir dans la liste déroulante le noeud origine de la barre.
  • Choisir dans la liste déroulante le noeud extrémité de la barre.

Un menu contextuel (clic droit) permet d’accéder à des fonctionnalités supplémentaires comme la relaxation des extrémités de la barre (moment fléchissant nul au point origine ou fin).

Les barres peuvent être supprimées à l’aide du bouton “Supprimer”, après les avoir cochées (première case à cocher sur la ligne des barres) ou directement depuis un clic droit.

Le choix de l’origine de la barre et de sa fin constitue l’orientation de la barre.

Edition des liaisons

Cette page onglet contient 3 sous-onglets : un premier pour la saisie des liaisons, le second pour la saisie des affaissements d’appuis et le dernier pour un usage (exceptionnel) des rotules élastiques.

  • Ajouter des liaisons à la structure en cliquant sur le bouton ajouter.
  • Choisir le noeud et la liaison correspondante (encastrement, rotule, appui simple et appui élastique)
    Si l’appui simple est choisi, il est possible de choisir un angle d’inclinaison entre -90 et +90°.
    Si l’appui élastique est choisi, il faut indiquer les rigidités de l’appui, en translation (2 valeurs kx et ky) et en rotation kz. Les rigidités sont positives. Trois cas sont possibles pour les valeurs des rigidités :
  • 0 : déplacement libre
  • k>0 : F = -k u (u déplacement du point en mètre)
  • inf : blocage complet (saisir le mot clé inf pour rigidité infinie en lettres minuscules)
Remarque : en jouant sur les rigidités, il est possible de créer des symétries dans la structure étudiée.

Affaissements d’appui

Dans le deuxième onglet, indiquer les affaissements d’appuis.

  • Ajouter le noeud.
  • Saisir la valeur de l’affaissement, généralement négative, en mètre.

Les appuis peuvent être pris en compte avec un affaissement d’appui vertical, exprimé en mètre.

Edition de la géométrie des sections droites des barres

Dans l’onglet “Géométrie”, il faut définir au moins 3 paramètres obligatoires: le nom des barres, les surfaces des sections droites des barres et les moments quadratiques IGz. De manière optionnelle (car ne sert que pour le calcul des contraintes normales), on peut indiquer la hauteur des sections droites H et la distance v entre la fibre supérieure et le centre de gravité. Les options sont accessibles par l'intermédiaire d'un clic droit.

  • Ajouter une ligne avec le bouton plus.
  • Renseigner le nom de la barre. Il est possible de mettre plusieurs barres par ligne, en les séparant par une virgule.
    Si plusieurs ou toutes les barres sont identiques, le symbole * inséré dans le champ du nom des barres veut dire soit toutes les barres, soit toutes les autres barres. Par exemple, pour une structure avec n barres identiques et une barre B1 différente, on utilise 2 lignes avec * pour la première, B1 pour la seconde.
  • Surface de la section droite
  • Moment quadratique Igz

Options:

  • Hauteur de la section droite, utile pour les charges thermiques et les contraintes normales
  • Distance entre le centre de gravité de la section droite et la fibre supérieure, utile pour le calcul des contraintes normales

Une librairie des profils métalliques est disponible, se présentant sous la forme d’une fenêtre supplémentaire. Les caractéristiques mécaniques sont remplies automatiquement si un profil est choisi. Le fonctionnement de la librairie est expliqué dans le chapitre suivant.

Edition des matériaux

Cette page sert à régler 3 paramètres, dont un obligatoire :

  • Module d’Young ou élastique (obligatoire)
  • Masse volumique (optionnel pour la prise en compte du poids propre), obtenue par clic droit.
  • Coefficient de dilatation thermique (optionnel pour les charges thermiques), obtenu par clic droit.

Edition des chargements de la structure

Les chargements sont rangés dans des cas de charges. Depuis l’onglet des cas de charges, on peut créer des nouveaux cas de charges (boutons Ajouter), les supprimer (bouton Supprimer) ou les renommer (double-clic sur la tabulation de l’onglet).

Pour chaque cas de charge, les chargements sont ajoutés en utilisant la barre des icônes de chargement, dans laquelle les boutons correspondent aux chargements suivants :

  • Les charges nodales
  • Les charges uniformément répartie par morceau
  • Les charges triangulaires ou trapézoïdales.
  • Les charges ponctuelles sur les barres.
  • Les charges thermiques (dilatation homogène ou gradient).
  • Les charges sur les arcs.

La figure suivante montre quelques possibilités de chargement : en rouge une force nodale, en vert une force et un moment ponctuel sur une barre, en bleu des charges uniformément répartie ou triangulaire, le soleil indiquant une charge thermique.

Efforts appliqués sur les noeuds

Les efforts sont donnés dans le repère global.
Fx : composante horizontale de la force
Fy : composante verticale de la force
Mz : moment suivant z

Efforts appliqués sur les barres

Le poids propre peut être pris en compte en cochant dans le premier onglet des cas de charge. Le poids propre peut être le seul chargement pour le cas de charge.

Les efforts peuvent être :

  • Des charges ponctuelles : force ou moment.
  • Des charges uniformément réparties.
  • Des charges triangulaires.
  • Des charges thermiques.

- Cas des charges ponctuelles

  • Ajouter une charge ponctuelle.
  • Choisir la barre
  • Choisir Abs (repère global) ou Rel (repère local de la barre)
  • Choisir Car ou Pol pour indiquer le type de coordonnées : cartésiennes ou polaires
  • Renseigner x’ : position de la charge sur la barre. La distance est absolue par défaut ou en pourcentage si la case à cochée qui suit est active.
  • Indiquer les composantes de la charge. Fx : composante suivant x, Fy suivant y, Mz : moment ponctuel.

Il est possible d’avoir plusieurs charges ponctuelles appliquées sur une même barre en ajoutant plusieurs chargements.

- Cas des charges uniformément réparties

  • Ajouter une charge.
  • Saisir le nom de la barre (ou des barres en les séparant par une virgule). * peut aussi être employé pour signifier toutes les barres.
  • Choisir Abs (repère global) ou Rel (repère local de la barre).
  • Indiquer les composantes de la charge. qx : composante suivant x, qy suivant y.
  • Optionnel pour les charges partielles, indiquer le début d’application de la charge et la fin en distance absolue (par défaut) ou en pourcentage (si la case à cochée qui suit est active).

- Cas des charges trapézoidales ou triangulaires

  • Ajouter une charge en cliquant sur le bouton correspondant.
  • Choisir la barre dans la liste des barres
  • Choisir si les données sont dans le repère de la barre ou dans le repère absolu (par défaut).
  • Saisir q1 et q2 les charges de début et de fin.
  • Saisir l’angle des charges
  • Indiquer le début d’application de la charge et la fin en distance absolue (par défaut) ou en pourcentage (si la case à cochée qui suit est active).

- Cas des charges thermiques

  • Ajouter une charge thermique
  • Choisir la barre
  • Indiquer Ts la température de la fibre supérieure de la barre.
  • Indiquer Ti la température de la fibre inférieure de la barre.

Renommer

Il est possible de renommer les cas de charges en double-cliquant sur l’onglet du cas de charge, comme l’illustre la figure suivante :

Pour supprimer un chargement, cocher ce dernier et cliquer sur le bouton supprimer (Moins).

Edition des combinaisons

Pour chacun des cas de charge précédemment définis, permet de définir des combinaisons d’actions (combinaisons de cas de charges) et d’affecter un coefficient à chacun d’eux. Le nom des combinaisons est modifiable.

Combinaisons

Previous page: Tutoriel et astuces  Page suivante : Créer une symétrie